Brest, port des records
#Records #Atlantique #TropheeJulesVerne
#TourDuMonde #Solitaire #Equipage
L'actus des records

Le Maxi Edmond de Rothschild dévoilé

Hier, jeudi 30 mars, le Gitana Team avait convié la presse au Palais de Tokyo pour marquer le lancement officiel du Maxi Edmond de Rothschild, un « géant » de 32 mètres de long pour 23 mètres de large qui connaît ses derniers mois de chantier après plus d'un an et demi de construction. La mise à l'eau de cette nouvelle unité Gitana est programmée en juillet prochain. Passage en revue du concept général, mise en lumière des formes et des partis pris architecturaux, focus sur les singularités de la plateforme, sans oublier l'annonce du programme sportif ou encore la découverte de la décoration... Sébastien Josse et son équipe n'ont éludé aucune question, exception faite des appendices ; un point hautement stratégique quand l'ambition affichée est bien de construire et de développer un maxi-trimaran océanique volant.

Maxi d'un nouveau genre 
Un nouveau chapitre de l'histoire de la course large est très probablement en train de s'écrire. Qui aurait pu parier il y a seulement dix ans qu'un multicoque de 32 mètres de long pour 23 mètres de large se montrerait capable de voler autour du monde mené par un seul homme ? C'est pourtant bien le pari que se sont lancé Ariane et de Benjamin de Rothschild et les membres du Gitana Team, leur écurie de course au large fondée en 2000.

Cet « Ultime », qui s'inscrit pleinement dans la continuité des recherches et des développements réalisés par l'équipe sur le Multi70 Edmond de Rothschild depuis 2014, témoigne une fois encore du goût pour l'innovation et la performance qui guide quotidiennement les armateurs du Gitana. Dessiné par l'architecte Guillaume Verdier et son équipe en collaboration avec le bureau d'études Gitana, le Maxi Edmond de Rothschild ouvre l'ère d'une nouvelle génération de grands multicoques océaniques. Il sera, en effet, à la croisée des chemins entre un bateau archimédien et une unité volante.

Au-delà d'une plateforme majestueuse qui s'impose dès la première visite au sein du chantier Multiplast de Vannes, le bateau présente des carènes résolument planantes, agressives et novatrices, bien éloignées de celles connues sur les multicoques océaniques actuels. Tout dans les formes des flotteurs et de la coque centrale appelle au vol. Il sera ainsi doté des dernières avancées architecturales et techniques en termes d'appendices, avec des safrans en T et des foils en L qui ne manqueront pas de susciter l'intérêt, mais que le Gitana Team n'entend pas dévoiler avant la mise à l'eau du bateau. Toujours dans cette perspective, l'aérodynamisme de la plateforme a été particulièrement soigné. Les formes des bras de liaison notamment sont là pour en témoigner, tout comme l'intégration de la cellule de vie / cockpit entre les deux bras.

Source : www.gitana-team.com