Brest, port des records
#Records #Atlantique #TropheeJulesVerne
#TourDuMonde #Solitaire #Equipage
L'actus des records
Actual

Ce sera tres engagé physiquement et moralement

À bord de l’Ultim Actual, les profils très différents et complémentaires du quatuor qu’Yves Le Blévec a formé autour de lui pour The Bridge, ont chacun leur propre vision de la course. A J – 6 du coup d’envoi de la Transat du centenaire du débarquement américain en Europe, Davy, Jean-Bapt’, Sam et Stan* nous livrent leurs regards enthousiastes sur ce qu’ils s’apprêtent à vivre : objectif performance et partage, même s’il y aura des moments difficiles…

The Bridge sera sa 2e transat : Davy Beaudart s’attend à une semaine particulièrement engagée, physiquement, moralement, c’est ce qu’il vient chercher… avant de découvrir la statue de la Liberté pour la toute première fois.

La double tourdumondiste Sam Davies est déterminée à donner le maximum. Elle voit aussi cette course comme une chance énorme d’apprendre encore et encore, notamment auprès d’Yves Le Blevec et de Jean-Baptiste le Vaillant.

Stan Thuret a, lui, hâte de vivre cette aventure pour capter de belles images et réussir à raconter de l’intérieur l’histoire du team Actual.

La perspective de naviguer, vite, au large, est toujours un immense plaisir pour Jean-Baptiste le Vaillant. Et il sera, comme toujours, heureux de partager son expérience.

Cet équipage hétéroclite ne fait déjà qu’un autour du skipper Actual. Soudés, confiants et enthousiastes, ils sauront doser entre performance, sécurité et partage.

Davy Beaudart : « Ce sera ma deuxième transat ! La seule transat que j’ai à mon actif, c’est la Mini (5e de la Mini Transat 2011 en bateaux de série, en solitaire, ndlr). Ceci dit, The Bridge va s’apparenter à une course classique en terme de durée, mais avec une intensité qui n’aura rien de comparable avec ce que j’ai déjà pu vivre. Ce sera très engagé physiquement et moralement. C’est ce qui me plait et me fait vibrer.

Yves est toujours attentif à constituer des équipages de personnes qui s’entendent bien : c’est vraiment agréable et ça fonctionne parfaitement ! Il y a une belle ambiance à bord et la communication est fluide. Je vais beaucoup apprendre, ce challenge me plait énormément, c’est une chance énorme ! 

Je ne suis jamais allé à New York : y arriver par la mer, ça va être géant ! J’aimerais bien arriver de nuit, ça doit être encore plus beau…»

Samantha Davies : « L’équipage est super ! Je suis vraiment ravie d’avoir la chance de naviguer avec Yves et Jean-Baptiste. Jean-Bapt’, c’est un peu comme un « gourou » du multicoque océanique ! Je vais apprendre beaucoup à leurs côtés. Chacun de nous est un spécialiste dans son domaine. Je serai attitrée à la navigation, mais je participerai aussi bien sûr à la marche du bateau, nous devrons tous être mobilisés. Je ferai de mon mieux pour contribuer à la performance de l’Ultim.

Chacun a des atouts, des expertises, à apporter à l’équipe. Je vais écouter les autres. Tout le monde va naviguer de façon sécuritaire, car on sait qu’il y aura des moments difficiles, il faudra partager toutes les tâches… même la préparation des repas !

Nous avons préparé la navigation avec Christian Dumard et Yves Le Blévec. C’est important de tout anticiper, car ce sera intense. »

Jean-Baptiste le Vaillant : « Cette transat va être un très bon test de validation du nouveau gréement mis en place cet hiver. Il donne d’ailleurs déjà toutes satisfactions. Le fait d’avoir raccourci le mât, agrandi la surface de la grand-voile, simplifié le plan de pont, renouvelé l’accastillage et ramené les manœuvres au cockpit a allégé l’ensemble, limité le fardage. Cela procure plus de sensations de vitesse, les manœuvres sont facilitées… Yves se sent plus à l’aise, c’était le but.

Je suis vraiment content de participer à cette course. L’équipage est très sympa, c’est un bon mélange qui fonctionne bien ! Ce qui est drôle c’est que la première fois que Sam a fait du multicoque (sur le « Royal Sun Alliance » en 1997, ndlr) j’avais été son professeur, et là c’est au tour de Stan de m’avoir comme prof’ ! »

Stanislas Thuret : « J’ai hâte d’y être ! Sur les pontons des courses Mini, on ne me parle que de ça ! Ce sont des bateaux qui font rêver tout le monde, on sent un très bel engouement.

Ça va être intense ! Je veux réussir à faire de belles images, raconter des histoires fortes. Et, la surprise du chef qu’Yves m’a réservé, c’est que je serai intégré aux quarts ! En journée, je serai au moulin à café et je ferai de la veille. Je suis ravi parce que, pour bien raconter les choses, il n’y a rien de mieux que de les vivre. La nuit, je me réserve du temps pour faire les montages vidéo que j’aurais à produire au quotidien.

Je suis hyper en confiance avec notre équipage, ça va vraiment bien se passer ! J’ai hâte de voir l’image du départ avec les quatre bateaux et le Queen Mary 2 ! »

Coup d’envoi de The Bridge le 25 juin à 19h au large de Saint-Nazaire…


Source : ACTUAL